Le corps, son horizon

Exposition Albert André, Archives départementales du Gard, 2019, CR

Dans la perspective de supporter les temps présents, je propose à chacun.e d’écrire, photographier, dessiner, etc. le corps, son horizon


  • on parle de soi ou d’un personnage de fiction
  • on choisit « je, tu ou un autre »
  • on se plonge dans ses souvenirs ou on les invente
  • on explore les détails de l’habitat ou on se projette dans un pays lointain
  • on écrit quelques lignes mêlant sensations, rêveries, souvenirs…
  • on poursuit le sillon petit à petit ou bien on touche à tout
  • on écrit en prose ou en vers, de petites notes ou de longues phrases
  • on s’autorise le discontinu, le bref, le contradictoire, le répétitif, le mix
Ici et maintenant
Hier, demain, là-bas et ailleurs 
Avec beaucoup de liberté
Se faire plaisir, s'apaiser, échanger 

Inspirons nous d’un

genre littéraire japonais datant de la  fin du XIe siècle intitulé zuihitsu (écrits « au fil du pinceau »), qui permet à l’auteur d’exprimer de la façon la plus directe, au gré de son humeur et des impressions, opinions ou expériences qu’il relate, sa subjectivité – selon le dictionnaire Larousse.

Notes de chevet de Sei Shōnagon, femme de lettres japonaise

Quelques citations sur Notes de chevet


Merci d’envoyer vos productions à l’adresse suivante outrechamps@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s