Confins de la pâleur

Métré

Entre la Rivière et la Lune, il y avait

Maître Li-Po, poète quand il n’était pas saoul

s’il l’était la lune se baissait

jusqu’à la barque

Borné

Au lieu dit « de l’arbre sec »

Le pèlerin s’arrête

Le voici greffier – qui prend acte

de sa présence au bord du monde

Suspendu

bois vivant sous les doigts du sculpteur, clouté en remerciement de son aide, lieu de dépôt des reliques du saint l’ancêtre

que vos mains n’y touchent (craindre la colère des esprits)

que mes mains n’y touchent (crainte de perdre l’efficace)

Au lieu où se décline la geste Congo

Blanc

Mes elfes sont plus pâles qu’elles n’ont jamais été

Plus pâles les netsuké,

Pâle le bouddha de la fertilité

Confins de la pâleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s