Aux confins de ma peau

Dispersée

Mon corps disloqué

Sans limites, étalé

Allongé, les yeux fermés

Rêve d’immensité

Angoissée

Enfermée à jamais

Aux confins de mon désespoir

Sentir le froid gagner

À nouveau ce soir

Sensuel

Tes mains voluptueuses

Aux confins de ma peau

au creux de ma chair

Tracer un sillon de lumière

Épuisé

Il est des temps incertains

Aux limites de la conscience

Rendre les armes !

Larguer les amarres !

Combatif

Ne pas savoir reculer

Aux confins de la paresse

Je refuse de renoncer

Même pour un temps d’ivresse

Libre

Par la fenêtre observer

ce monde empli de lumière

Il m’attend, je pars !

Ne plus jamais rester enfermé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s