Atelier d’écriture « ubiquité »

Sous le crayeux du sol, l’eau ruisselle en un silence ponctué de bavardages frivoles, de cliquetis de vaisselle et de rares aboiements. Les pigeons, ils sont partout, qui picorent les miettes sur les tables du café, se perchent sous les branches ployées des pins d’Alep ou zèbrent le ciel anthracite.


Les tables de la Fontaine, septembre 2019

Écrire dans les jardins et dans les souvenirs, le 21 septembre à Nîmes.

À lire sur le blog des Ateliers de Traverse 30

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s